mercredi 4 janvier 2012

La Mort de Marat, le 13 Juillet 1793

Charlotte Corday à Caen / Auteur : Jean-Jacques Scherrer en 1894.
Charlotte Corday / Auteur : Jean- Jacques Hauer au XVIII° siècle.


Charlotte Corday à Caen en 1793 / Auteur : Tony Robert-Fleury.
Charlotte Corday / Jean-Jacques Hauer.

Charlotte Corday / Auteur : J.D Court.

La mort du Patriote Jean-Paul Marat Député à la Convention Nationale / ~ en 1792 / Légende : Né à Genêve; Assassiné le 13 Juillet, étant dans son bain par Marie-Anne Charlotte Corday, ci devant de St Armont, native de St Saturnin des Ligneries, Département du Calvados ~ Peuple, Marat est mort, l'amant de la Patrie. Est tombé sous les coups d'une horde flétrie. Pleure mais souviens toi qu'il doit être vengé / Auteur : Inconnu en 1793.

Assassinat de Marat / Auteur : Jean-Joseph Weerts en 1886.

L'assassinat de Marat / Auteur : Paul Baudry en 1860.

Assassinat de Marat / Légende : Qu'enten-je ô ciel un poignard homicide Vient de plonger Marat dans la nuit du tombeau. Patriote pleurez, vous n'avez plus de guide, Et le civisme a perdu son flambeau / Auteur : C.Hocquet en 1793.

La mort de Marat / Auteur : Joseph Roques au XVIII° siècle.

Portrait de Marat à sa mort / Auteur : Jacques-Louis David en 1793.
La mort de Marat / Jacques-Louis David en 1793.
La mort de Marat / Auteur : Inconnu.

Caricature anglaise sur le procès de Charlotte Corday / Légende de l'image : L'héroïque Charlotte la Cordé, lors du procès face au tribunal révolutionnaire de Paris, le 17 Juillet 1793, pour avoir débarrassé le monde du monstre athéisme et du meurtrier, le régicide Marat, qu'elle a poignardé dans son bain, ou il avait pris retraite à cause de la lèpre, avec laquelle le Ciel avait commencé la punition de ses crimes. "Le noble enthousiasme avec lequel cette femme a fait face à la charge, et le grand dédain dont elle a traité le tribunal autoproclamé, a frappé l'assemblée de terreur et d'étonnement / Légende Charlotte Corday : «Misérables, je ne m'attendais pas à comparaître devant vous. Je pensais être livrée à la colère du peuple, déchiquetée en morceaux avec ma tête au bout d'une pique en précédant Marat sur son lit de mort comme point de ralliement des français, s'il est toujours digne de ce nom. Mais arrivera, si j'ai les honneurs de la guillotine, le temps ou mes restes inanimés auront les honneurs du Panthéon, et mon nom sera plus honoré en France que celui de Judith dans Béthulia» / Auteur : Publié par H. Humpfrey le 29 Juillet 1793.
Marat sur le catafalque dressé dans l'église des cordeliers par le peuple / Auteur : Inconnu.

Charlotte Corday conduite à la guilotine / Auteur : Arturo Michelena en 1889.

Charlotte Corday allant au supplice / Légende : Le Mercredi 17 Juillet 1793, Marianne Charlotte Corday, assassin de Marat, fut guillotinée sur la Place de la Révolution, cidevant place de Louis XV / Auteur : Inconnu.

5 commentaires:

  1. Je découvre votre blog depuis peu de jours et je me régale ! L'idéal pour réviser, apprendre, comprendre cette période passionnante !
    Merci !
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous remercie pour ce gentil propos, vous êtes sympa.

    J'essaie dans la mesure du possible d'afficher une objectivité sincère dans les choix ainsi que sur les thèmes que je traite ici; malgré le fait qu'il soit difficile de ne pas avoir avoir de parti pris sur la Révolution, je pense que l'esprit partisan n'aide pas à la compréhension du sujet. Le but avoué de ce blog est de donner un outil de compréhension différent à travers l'iconographie et par moindre mesure la musique (Plus de 2000 chansons ont émergé entre 1789 et 1796 sur la RF !).

    Je m'étale, je suis désolé, mais vous me gratifiez d'un beau compliment, merci. Itchy.

    RépondreSupprimer
  3. Je redécouvre cette période à l'occasion du dépouillement des affaires criminelles de la Vienne sous la révolution. J'imaginais nos p'tits villages du Poitou bien à l'abri des émeutes et de la Terreur... Erreur ! Je lis actuellement le registre tenu par le comité révolutionnaire de Poitiers en 1793, c'est passionnant de voir les évènements de cette époque et le vécu de ce groupe d'hommes au jour le jour. Et je découvre aussi au fil des échanges, toute la passion qui entoure toujours cette période et la difficulté à défaut de la perdre… à garder la tête froide ! Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  4. excusez-moi mais je cherche les couleurs utilisées pour le tableau Marat assassiné

    RépondreSupprimer
  5. Je suis désolé mais je ne peux absolument pas vous aider. Ce n'est pas faute d'avoir cherché. Bon courage.

    RépondreSupprimer

Bonjour, tout commentaire non constructif, agissant dans un caractère partisan sera supprimé. Ce blog n'est pas un théâtre pour rejouer des querelles vaines.